Louis Guerpillon, L’achèvement de la psychologie rationnelle. Enquête sur la tradition wolffienne

LOUIS GUERPILLON

L’achèvement de la psychologie. Enquête sur la tradition wolfienne.

À paraître en avril 2023

Vrin – Bibliothèque d’Histoire de la Philosophie

 

« Nous avons déjà devant nous une soi-disant science, qui a été construite sur cette seule proposition : je pense »… Depuis longtemps, la psychologie rationnelle est plutôt derrière nous que devant : car lorsqu’il dresse ce constat, Kant est sur le point d’en rendre l’édifice définitivement obsolète. Pourtant, il l’achève aussi en ce sens qu’il lui donne sa forme aboutie, celle des quatre paralogismes de la raison pure. Il s’inscrit ainsi dans l’histoire qu’il recouvre et qui prit naissance chez Wolff, lorsqu’une conception réflexive du je pense fut tenue pour donatrice d’objet. S’inaugurait alors une tradition attachée tout au long du XVIIIe siècle à perfectionner la connaissance de l’âme. Elle se diffusa de manière méconnue jusque dans l’empirisme, qui, plutôt que de la réfuter, l’endossa pour mieux la subvertir.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
alexisannebraun (5 avril 2023). Louis Guerpillon, L’achèvement de la psychologie rationnelle. Enquête sur la tradition wolffienne. Mathesis. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rann


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search