Descartes-More, Correspondance, Lettres traduites, annotées et présentées par Jean-Pascal Anfray

Descartes-More, Correspondance, Lettres traduites, annotées et présentées par Jean-Pascal Anfray précédé de Etendue, corps et esprit: le dualisme en questions, Paris, Eliott, coll. “Réflexion faite”, 2023

Précédé de Etendue, corps et esprit : le dualisme en question

Initiée en décembre 1648 par Henry Moré, la correspondance entre les deux philosophes comprend huit lettres, cinq lettres de More et trois de Descartes, et s’achève définitivement en 1655, cinq ans après la mort de Descartes. Loin de former un ensemble disparate, les principales questions abordées au sein de la correspondance portent sur les fondements métaphysiques de la physique cartésienne, à savoir la nature de la matière et celle des esprits, discutant ainsi les deux problèmes symétriques de l’étendue et de la localisation des esprits d’un côté, et de l’activité de la matière d’un autre côté.

La présente édition, établie par Jean-Pascal Anfray, ainsi que l’essai introductif qu’il lui consacre, ont pour ambition première de permettre au lecteur d’accéder à cette pièce essentielle de l’histoire de la philosophie du XVIIe siècle, et d’en restituer les enjeux pour la réflexion métaphysique contemporaine



Citer ce billet
alexisannebraun (2023, 10 janvier). Descartes-More, Correspondance, Lettres traduites, annotées et présentées par Jean-Pascal Anfray. Mathesis. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ranf

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search