Louis Guerpillon, “Sur la structure herméneutique de la raison kantienne”

Revue Philosophique de la France et de l’étranger, 148 (2), 2023

Une version de ce papier a été présentée dans le cadre des activités de l’équipe Mathesis en 2023.

Résumé :

Des raisons structurelles conduisent la pensée kantienne à se développer sur le mode d’une herméneutique. On a parfois refusé ce titre à la théorie kantienne de l’interprétation, au motif que le sens y serait systématiquement reconduit à notre destination morale : jamais l’expérience ne serait pour Kant la rencontre d’un sens étranger, le sens y serait d’emblée ramené à soi. Mais, précisément, la moralité n’est pas chez Kant autre chose que l’épreuve d’une distance irréductible à soi-même. Ce fait pratique de la distance à soi commande la nécessité de l’interprétation des œuvres de la culture, voire de la nature même, de manière à y reconnaître ce qui renvoie la personne à son propre effort de se faire soi.



Citer ce billet
alexisannebraun (2024, 25 mai). Louis Guerpillon, “Sur la structure herméneutique de la raison kantienne” Mathesis. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11pxe

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search